Khoumri est d’origine marocaine, il a toujours été habitué à dessiner, mais il a développé un certain sérieux pour ce médium lors d’un concours de dessin entre amis. Auparavant, il n’appréciait l’écriture d’histoires que comme un moyen d’expression artistique, inspiré par des événements de la vie,

La découverte de la capacité à rendre des images avec précision au crayon, associée à son aptitude à l’art littéraire, a donné naissance à son style visuel actuel, qu’il utilise pour créer une sensibilité parallèle dans sa pratique.

À première vue, cette dimension visuelle semble bien se résumer à une nature surréaliste, soumise à des besoins inconscients primitifs exprimés par l’art. Pourtant, ce n’est pas tout à fait le cas, car en y regardant de plus près, on découvre dans ses dessins des symboles récurrents qui suscitent la curiosité et qui, lorsqu’on les explique volontiers, témoignent d’une habileté à conduire le langage visuel à sa guise. Cela n’a pas toujours été le cas ; avant sa récente résidence en Belgique et Globe Aroma, sa pratique du dessin était autodidacte, ce qui se manifeste par un traitement presque toujours opportun des dessins qu’il produit. Ceux-ci étaient titrés, datés et signés puis les feuilles étaient rangées dans une pochette.

Ce n’est que lorsqu’il est arrivé en Belgique (du Maroc) que l’aspect interprétatif de ses dessins au crayon a évolué, passant d’une approche formelle et performative – néanmoins formatrice pour son expression créative, mais limitée en raison d’un jugement stagnant lors de son séjour précédent – à une manière sensible et plus intuitive de dessiner.

Quant à sa présence dans Globe Aroma, la diversité de la communauté résonne avec la tentative de Taoufik de permettre des interprétations qui conviennent à toutes sortes de regards, espérant libérer le monde des griffes des préjugés. « C’est peut-être la raison pour laquelle les personnages que j’incarne semblent si androgynes », réfléchit Taoufik. Il ajoute : « En faisant de l’art dans un espace qui valorise l’égalité par-dessus tout, je peux enfin être moi-même; ce qui est un rêve devenu réalité ». Conservant la lucidité qu’il a acquise dans son passé, il continue d’explorer son talent artistique en studio, afin d’aider le monde à démêler les scènes qui se révèlent à travers une esthétique mystique.