En 2002, l’asbl Overmolen a fondé Globe Aroma en collaboration avec Festival van Vlaanderen et les organisations d’entraide bruxelloises. Ensemble, ils veulent remédier au manque d’espace de création et de présentation pour les artistes réfugiés et les artistes des artistes en demande d’asile.

Grâce à la collaboration avec les centres d’accueil pour demandeurs d’asile, les réfugiés ont, dès le départ, pu trouver très facilement le chemin des studios. Les ‘Wereldbals’ que Globe Aroma organise en association avec MuziekPublique les guident dans le monde de Bruxelles. Globe Aroma élabore également un programme mensuel d’excursions culturelles sous le titre ‘Cultuurlijn’.

En 2008, Globe Aroma a lancé son premier projet d’art participatif. Sous la direction de l’artiste Ernst Maréchal, ‘DE TAFELKEUKEN’ a eu sa première au centre d’accueil Fedasil Petit-Chateau. Basé sur des rituels des arts de la table et thèmes tels que la faim et la fête, ce projet combine les thèmes de l’hospitalité et de la gastronomie.

‘DE TAFELKEUKEN’ est le point de départ des nombreuses collaborations que Globe Aroma entreprendra avec divers artistes. À chaque fois, ils travailleront avec des personnes ayant un passé lié à la fuite/ au départ. En collaboration avec un groupe de personnes intéressées, les artistes traduisent les diverses histoires de la ville et de ses habitants sous une forme artistique. De cette manière, ces histoires et ces vies prennent leur place dans le monde de l’art bruxellois et flamand.

En 2010, le projet HOME AND AWAY (animé par l’artiste Ann Van de Vyvere) a donné lieu à une exposition au Musée du Cinquantenaire (KMKG). La même année, le Kaaitheater a organisé la première du documentaire du même nom lors de son festival Spoken World.

Pour son dixième anniversaire, Globe Aroma organise SE MA FAMI. Pendant trois jours, il met en scène des projets socio-artistiques au Beursschouwburg. Plus de cent musiciens et artistes visuels se voient offrir une tribune devant un public nombreux et diversifié.

Avec le projet participatif de BRIEVENSCHRIJVER, Globe Aroma prend des mesures internationales en 2015. Cette coproduction avec le Kaaitheater dirigée par Simon Allemeersch sera jouée après sa première à Frascati, Amsterdam.

2015 est également l’année où Globe Aroma emménage dans son propre bâtiment situé rue de la Braie. Cet ancrage dans un nouveau quartier incite l’organisation à réécrire ses principes pour la prochaine période politique 2017-2021 en trois piliers clairs qu’elle entend maintenir.

Globe Aroma devient un lieu de création participatif et pluridisciplinaire qui étend ses tentacules à l’ensemble du paysage artistique. En 2017, Hana Miletic et un groupe de nouvelles venues créent des œuvres qui sont exposées au Beursschouwburg, au Wiels, au Musée M de Louvain et dans des espaces d’exposition internationaux comme le Textielmuseum de Tilburg et la Kunsthalle Wien en Autriche. Cerise sur le gâteau, le gouvernement flamand achète cette exposition.

En collaboration avec l’Ancienne Belgique, Globe Aroma enrichit la scène musicale bruxelloise en 2018 avec Se Lal Bum. Cet album de compilation présente 15 groupes émergents qui ont vu le jour dans le local de répétition de Globe Aroma.

La collaboration avec Jozef Wouters, Underneath Which Rivers Flow, sera jouée à Performatik au Kaaitheater en 2019, sera reprise au Kunstenfestivaldesarts et sera sélectionnée pour le Theaterfestival 2019.

Globe Aroma continue d’évoluer pour devenir une plaque tournante dans le monde. Le projet Cultuurlijn se transforme en Art for All (AFA) et se déploie en un vaste réseau culturel. Ces dernières années, l’AFA s’est révélée être un laboratoire de talents, renforçant les compétences sociales (encadrement de groupes) ou artistiques (création d’un programme artistique varié). Les participants qui développent leur propre réseau au sein de la ville grâce à l’AFA accèdent à des postes de bénévoles au sein du projet et à diverses opportunités de travail dans le paysage culturel.

Au cours de la dernière période d’application de la politique, 30 à 50 artistes ont visité le studio quotidiennement, pour des périodes plus ou moins longues. Ces artistes ont eu environ 50 moments de présentation avec des partenaires chaque année.

Chaque année, nous avons créé un grand et plusieurs petits projets de cocréation auxquels ont participé en moyenne 15 cocréateurs. Les projets ont eu une tournée d’en moyenne 10 jours de représentation (scène) ou ont été montrés dans environ 5 contextes de présentation (visuel). Entre 80 et 100 visiteurs par mois ont participé à Art For All lors de 8 sorties.

En 2018, Globe Aroma, et par extension l’ensemble du secteur (socio-)culturel, a sursauté lors d’une descente de police. Cet événement a eu un impact particulièrement fort à l’intérieur et à l’extérieur de notre organisation. Pourtant, nous avons pu transformer cette blessure en un moyen constructif de développer des liens durables avec de nombreuses organisations et décideurs politiques. Ce moment a aiguisé notre attention, tant sur le fond que sur le plan professionnel, et a marqué un nouveau point de départ.